Jeûne intermittent : Mon expérience

IMG_5908

Hello les amis !

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’une « technique alimentaire » un peu particulière, il s’agit du jeûne intermittent.

J’avais déjà entendu ce terme de nombreuses fois, mais sans jamais m’y intéresser. Pour moi, c’était un truc de hippie perché qui voulait purifier son corps de l’intérieur avec de l’infusion sacrée de la forêt enchantée. Du gros bullshit quoi.

Et puis, mon amie Aurélie m’a dit qu’elle pratiquait le jeûne intermittent, ainsi que plusieurs de ses connaissances, et qu’elle en était ravie; du coup on en a pas mal discuté.

Je me suis alors dit que, quand même, ce serait dommage de mourir idiote; je suis donc allée farfouiller sur la bible des temps modernes, Youtube (notamment la chaîne LE FASTING, qui est pas mal documentée). J’y ai trouvé divers points d’entrée pour mes petites recherches.

Je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps : j’ai immédiatement décidé d’essayer. À ce jour, j’en suis vraiment RAVIE, alors je vais essayer de regrouper un maximum d’infos ici pour vous.

___________________________________________________________________________________________

PETIT DISCLAIMER : Je n’ai absolument AUCUNE légitimité médicale (je suis ingénieur en informatique donc concrètement mon métier n’a strictement rien à voir avec le domaine de la santé). Vous faites ce que bon vous semble, faites vous suivre par un professionnel ou non selon votre choix, mais je n’en suis pas une. Je ne veux pas que mon blog vous serve de « source » ou « référence », mais simplement de point d’entrée pour vos recherches. Il s’agit ici d’une expérience personnelle, pas d’une vérité absolue, ce qui fonctionne d’une certaine manière sur moi n’aura pas nécessairement les mêmes effets sur vous.  

Ah ouais, et aussi : désolée pour la piètre qualité des photos: je ne savais pas trop comment illustrer cet article, alors j’ai récupéré des photos de mon Instagram. J’espère que vous ne m’en voulez pas ❤                      ___________________________________________________________________________________________

 

IMG_5910.JPG

 

Déjà, c’est quoi, le jeûne intermittent ?

Il s’agit, au cours de la journée, d’avoir une période d’alimentation, et une période de jeûne ; on peut boire de l’eau, du thé, du café, mais rien qui contient des calories. On ne peut pas manger non plus. La durée de ces 2 périodes dépend du feeling, des gens, des méthodes, etc.

Exemple : Sur une journée, on peut faire 12h-12h. En pratique, ça donne :

Période d’alimentation : 8h- 20h (ça fait 12h). En gros, pendant cette période, vous faites votre vie, vous mangez normalement. Et à 20h, on ne mange plus rien jusqu’au lendemain matin.

Le protocole le plus courant (celui que je suis en ce moment) est le « 16/8 », c’est-à-dire : 8h d’alimentation, et 16h de jeûne. Ouais, je sais, ça peut paraître hard à première vue.

 

OK, mais à quoi ça sert ?

Ça peut servir à plusieurs choses :

  • Mettre l’intestin au repos : ça peut paraitre un peu bête dit comme ça, mais le fait de manger souvent (surtout en mangeant des cochonneries) donne énormément d’informations à traiter à notre corps et à notre système digestif.  Lui laisser un peu de répit, ça permet d’optimiser son fonctionnement, et c’est pas négligeable quand on sait que l’état de nos intestins a une importance capitale pour notre santé.
  •  Se simplifier la vie: comme la période d’alimentation a une durée réduite, on fait moins souvent à manger (et donc moins de vaisselle), et ÇA, c’est cool !
  • Restreindre le nombre de kcal consommées par jour : Si comme moi vous surveillez le votre absorption de kcal (ou vos macros en général), s’alimenter sur une courte période permet de limiter les dépassements.
  • Prendre soin de votre santé, et de votre physique.

 

Super, mais quels sont les effets du coup ?

Justement, c’est là que ça devient intéressant !

Le fait de jeûner pendant suffisamment longtemps permet de déclencher dans le corps un phénomène qui s’appelle l’autophagie.

En gros, le corps s’auto-alimente avec ses réserves. C’est un mécanisme assez cool, d’ailleurs, sa découverte a été récompensée d’un prix Nobel (avouez que ça impose le respect !).

Grossièrement, comme on n’alimente plus notre corps, et qu’il a besoin de se nourrir… Il utilise ses propres cellules pour le faire.

De plus, vous ne le savez peut-être pas, mais le processus de digestion et assimilation des nutriments demande ÉNORMÉMENT de ressources et de travail à notre corps. Si on le débarrasse de cette corvée, il peut se consacrer à d’autres activités, comme faire le ménage par exemple.

Du coup, l’autophagie permet aux cellules du corps de se régénérer. C’est comme un puissant processus de détoxification (oubliez le bullshit des thés détox d’instagram, là c’est de la VRAIE détox), qui permet de dégager les cellules pourries et de multiplier les cellules saines (grossièrement, on a dit).

En outre, des études ont montré que l’autophagie permettaient de vivre plus longtemps, réduire les risques de cancers et aussi de maladies dégénératives telles que Alzheimer ou Parkinson. Je veux pas dire, mais c’est assez stylé comme avantage, quand même.

Mais l’aspect qui m’a le plus intéressée, c’est que l’autophagie provoque des pics de sécrétion d’hormone de croissance. Et ça, quand on est un go muscu, ON AIME.

À titre d’information, 24h de jeûne entraînent une augmentation de 2000% de la production de GH. Oui, vous avez bien lu, deux mille. Pas deux cent. DEUX MILLE QUOI. En revanche, l’efficacité maximale est atteinte à 24h, inutile donc d’aller au-delà en espérant péter les scores de production de GH.

 

IMG_3847

 

Et en pratique, ça donne quoi ?

En gros, on retrouve 2 écoles au sein des pratiquants du jeûne intermittent : ceux qui sautent le petit déjeuner, et ceux qui sautent le dîner.

Moi, par exemple, j’ai très faim au réveil, et j’adore manger un petit déjeûner : hors de question alors de le sauter ! Du coup, j’ai trouvé qu’il était plus facile de ne pas dîner.

En gros, le matin je prends mon petit dej vers 8h, normalement. Faut quand même faire attention à manger COPIEUSEMENT (j’insiste), de préférence RICHE EN GRAS (en BONS lipides je précise : n’allez pas vous enfiler du beurre et du bacon, merci).  En ce qui me concerne, le petit déjeuner, c’est le festival des lipides : Avocat, amandes, graines, tofu, capsules d’onagre et d’omega-3. Si possible, consommez vos sources de vitamines liposolubles au même moment (vitamine A par exemple), vous en améliorerez l’absorption.

Ensuite, mangez quand vous avez faim. C’est aussi simple que ça. Mais n’allez pas vous enfiler du riz blanc, des frites, du pain ou, pire, du sucre, c’est mauvais pour la santé (mais ça, vous le savez déjà). Si vous avez la dalle : mangez des oléagineux (amandes, noix du brésil, noix de cajou, noisettes, etc.), des fruits, des crudités, des légumineuses, du tofu, des céréales complètes éventuellement, mais veillez à ne pas prendre des index glycémiques élevés.

Enfin, j’arrête de manger aux alentours de 16h. Si je meurs de faim le soir (ce qui n’arrive quasi jamais), je me fais un jus de citron dans un verre d’eau tiède, ou, éventuellement, un jus de légumes à l’extracteur (mais ça rompt le jeûne du coup).

 

IMG_5266

 

Mon ressenti

Voici les effets que le jeûne intermittent a eu sur moi :

  • Soulagement de l’intestin irritable. Genre, vraiment !
  • Ventre PLAT (c’est lié au point précédent ceci dit)
  • Facilité à perdre du gras
  • Facilité à prendre du muscle malgré des apports en protéines faibles (1 à 1.5g par kg par jour)
  • Réduction de mon appétit autrefois gargantuesque (oui oui, gargantuesque, genre 44 sushis en un repas)
  • Plus d’écoute de mon corps : désormais, je mange quand j’ai faim, et pas « quand c’est l’heure de passer à table ». Par exemple, le weekend, ça m’arrive de prendre mon premier repas de la journée 16h, ou de manger du sucré à 22h : je fais au feeling.
  • Une certaine responsabilisation dans le choix des aliments : puisqu’on mange moins souvent qu’en temps normal, il faut s’assurer de manger des choses utiles pour son corps. Les tartines, sandwiches, biscuits et autres merdes n’ont pas leur place dans une alimentation santé. Si vous avez envie de craquer dessus occasionnellement, allez-y, mais il faut pas que ce soit la base de votre alimentation (comme ça a longtemps été la mienne). Mangez des choses UTILES pour votre corps et votre santé.
  • Moins de stress : adieu le dilemme du « olala je sais pas quoi faire à manger ce soir » « j’ai la flemme » « j’ai pas le temps » « j’ai pas envie de faire la vaisselle après » ! Et ça, franchement, ÇA FAIT PLAIZ.

 

Mise en garde

Toutefois, si vous êtes une femme sportive et désirez pratiquer le jeûne intermittent, il y a des précautions à prendre. Déjà, attention au jeûne en période de sèche. Vous pouvez essayer si vous le souhaitez, mais soyez à l’écoute de votre corps, ne lui en demandez pas trop.

Par exemple, mon corps n’a pas supporté le déficit calorique + alimentation faible en glucides + 1 à 2 trainings par jour + 16h de jeûne par jour.  Il faut faire des choix. Sachez que si vous poussez votre corps trop loin, et pendant trop longtemps, vous vous exposez à des soucis de santé. Si vous éprouvez une fatigue très intense, ou constatez une irrégularité voire une absence de règles : mangez davantage, dépensez vous moins et/ou jeûnez moins longtemps.

Voilà les amis, je pense que c’est à peu près tout ce qui me vient en tête au sujet du jeûne intermittent. Désolée pour le pavé, mais il y avait plein de choses à dire !

Si vous avez des question ou des remarques, n’hésitez pas à vous manifester en commentaires.

Bisous les amis !

Ma routine solaire Bio et Vegan

IMG_4263

Hello les amis !

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que dans quelques jours, je vais partir en vacances à Miami ! Et comme vous pouvez vous en douter,il s’agit d’une destination HYPER ensoleillée, et je vais avoir besoin de bien protéger ma peau !

L’été va approcher assez rapidement, alors je me suis dit que vous seriez peut-être intéressés par quelques idées de produits vegans, bios, naturels et accessibles.

Comme vous le savez (ou pas), je suis allergique au soleil. Ouais, je sais, ça part mal cette histoire, mais par chance, cette routine me permet de survivre quand je pars en vacances au soleil. 🙂 Vous allez voir, elle est vraiment simple. La voici donc, en 3 étapes.

Préparation de la peau

Pour dégager un max de peaux mortes, j’effectue régulièrement des brossages à sec, ainsi que des gommages (si ça vous intéresse j’en parlerai dans un article séparé). Pour l’hydrater, j’utilise de l’huile de coco bio et du beurre de karité bio acheté au vrac à l’épicerie Boomerang (team #zerodechet bonjour !). Voilà, c’est fou non ?

Protection de la peau

L’année dernière, j’avais découvert les produits UVBIO, et je les avais ADORÉS ! La marque a eu la gentillesse de me les renvoyer cette année pour pas que je crame à Miami et… Comment vous dire… Je suis en joie ! ❤

La compo est impeccable, c’est bio, c’est vegan, c’est super efficace : je suis FAN !

IMG_4253

J’utilise la crème indice 50 pour le corps. Elle sent super bon et protège vraiment bien. Comme la texture est un petit peu épaisse, je la « dilue » avec de l’huile de coco : ça la rend beaucoup plus légère et facile à étaler 🙂

Pour le visage, j’utilise le gel indice 30. J’avais un peur que la texture fasse un peu caca avec le maquillage, mais en fait pas du tout !

Comme d’habitude, je mets mon huile pour visage, ensuite le gel solaire, et par dessus je mets mon fond de teint normalement; le rendu est comme d’habitude, et ça c’est vraiment cool ! Je sais pas pour vous, mais avant je me tartinais la tronche de crème lavera (lolilol) qui me donnait une mine abominable, et faisait un rendu pas vraiment glamour … Inutile de vous dire que je suis ravie d’avoir trouvé ce produit !

Pour les lèvres, j’utilise le baume solaire de Hurraw! : rien de dingue. Il est bio, vegan, sent la crème solaire, j’en suis contente !

Réparation et apaisement de la peau

Pendant de nombreuses années, je me tartinais de Biafine au retour de la plage ou de la piscine, pensant naïvement faire du bien à ma peau fracassée par le soleil.

Puis, un jour, je suis devenue allergique au soleil. Ne riez pas, je vous jure que c’est vrai ! Et là, c’était pas du coup de soleil de fillette hein, c’était des vésicules, des hématomes, démangeaisons, brûlures … Un cauchemar !

Pensant bien faire, je mettais de la Biafine 8fois par jour, en couche épaisse. Résultat ? AUCUN. AUCUN RÉSULTAT quoi. Absolument zéro efficacité, j’en revenais pas. Autant dire qu’au prix que ça coûte, avec la compo dégueulasse (+ les tests sur les animaux !), je n’en ai plus jamais racheté !

Au final, j’ai découvert un peu par hasard que l’huile de lavande ASPIC était d’une incroyable efficacité pour les allergies au soleil. En 24h, les hématomes disparus (contre une semaine de biafine 8x par jour), les résultats étaient flagrants !

DU COUP, après le soleil, je me tartine d’huile de coco, de beurre de karité, et je rajoute quelques gouttes de lavande aspic (si vous avez la peau sensible, ne l’appliquez pas pure, diluez la dans de l’huile végétale). J’alterne avec du gel d’aloe vera bio, la texture est plus légère et ne colle pas (c’est plus pratique en journée, et je garde l’huile pour le soir).

Bien entendu, pour éviter les vilaines grimaces + rides dûes au soleil dans la figure, je n’oublie pas mes lunettes de soleil ! Les yeux, c’est fragile, il faut en prendre soin aussi 🙂

IMG_4266.jpg

Surtout SVP, n’écoutez pas les dangers publics perchés qui circulent sur les réseaux sociaux en mode « pour protéger ma peau du soleil je mets de l’huile de coco et c’est tout », c’est le meilleur moyen de se choper un cancer de la peau ! On est en 2017, le réchauffement climatique et le trou dans la couche d’ozone, c’est pas une légende, le soleil, il FRACASSE LA PEAU et est bien plus dangereux qu’il y a quelques années, il faut s’en protéger, c’est VRAIMENT important.

Voilou les amis ! Routine toute bête, toute simple, mais très efficace !  J’espère que ça vous donnera des idées de produits à adopter.

N’hésitez pas à me dire si cette routine vous a plu, si vous utilisez déjà certains des produits cités, si vous voulez en essayer, etc.

Bisous les amis !

Un magnet contre les règles douloureuses ?

IMG_3960.jpg

Hello les amis !

Ou, devrais-je dire, les amiEs, car aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet typiquement féminin.

En octobre, au cours de mon séjour en Irlande, alors que j’étais dans un magasin bio (et ils sont nettement mieux que ceux de chez nous, au passage), je suis tombée sur un objet qui m’a laissée perplexe. Rose, à paillettes, dans une boîte sur laquelle il était écrit « pain period ». WTF ? Un truc pour les douleurs menstruelles ? Je regarde le prix : 30euros. Je suis sortie du magasin sur-le-champ, faut pas exagérer !

 

Et puis, je me suis dit que j’allais chercher un peu sur internet comment fonctionnait cet objet étrange, histoire de ne pas mourir idiote. Suite à mes recherches, je suis retournée au magasin pour l’acheter.

Comme ce dispositif n’est absolument pas connu en France, je me suis dit que j’allais vous faire une review sur ce petit objet insolite 😀

Je vous présente donc le « MN8 » magnet (ne me demandez pas d’expliquer le nom).

IMG_3967

Bon, je ne vais pas tourner autour du pot encore longtemps : en gros, c’est un assemblage de 2 aimants à accrocher à sa culotte. Voilà, c’est aussi bête que ça.

Pas de médicament, pas de plante, pas de pommade, pas de diffusion de chaleur, rien. Juste un aimant. Avouez que ça laisse perplexe !

Au départ je me suis dit qu’ils prenaient vraiment les gens pour des idiots pour vendre un aimant à 30euros. Puis les avis sur le net étaient tellement positifs que, j’ai fait partie de ces idiots x)

Sur papier

Voici les promesses du produit, tels que décrits sur le site officiel  :

  • Atténue les douleurs menstruelles
  • Atténue les syndromes prémenstruels et les tensions de la poitrine
  • Réduit l’acné hormonal
  • Soulage l’endométriose
  • Calme les ballonnements et la rétention d’eau

Dans la vraie vie

J’ai donc attendu avec impatience l’arrivée de mes menstrues bien aimées afin de pouvoir tester ce chef-d’œuvre. Sur la notice, ils disent de l’utiliser quelques jours avant le début des règles.

J’ai donc customisé ma culotte avec l’aimant, positionné un peu plus bas que le nombril, sur le bas du ventre. L’aimant le plus grand, contre votre peau, pointe vers le bas, et le plus petit, sur l’extérieur de la culotte.  J’avais peur que ça se voit à travers les vêtements, mais à moins de mettre un legging ou une robe moulante, ça passe inaperçu.

IMG_3963_

Les effets ressentis ? Je vais être honnête : une bonne diarrhée le jour-même. OK c’est pas glamour, mais je vous préfère vous prévenir, ça peut arriver x)

Habituellement, j’ai vraiment mal les 2 premiers jours de règles : tiraillements dans le bas du ventre, un peu prononcés le premier jour, franchement difficiles le deuxième.

Du coup, avec le magnet : Selon les mois, je n’ai soit AUCUNE douleur, soit elles sont très fortement atténuées (en cas de règles atroces en mode Armageddon).

Les seules fois où j’ai eu mal, c’est quand j’étais aux toilettes ou sous la douche (donc je n’avais pas le magnet contre moi). Honnêtement, la douleur arrivait et repartait quand j’enlevais puis remettais le magnet (à 5minutes d’intervalle).

Je ne sais pas comment ça fonctionne, mais une chose est sûre, ça fonctionne vraiment bien sur moi (et sur beaucoup d’autres femmes à en lire les critiques sur internet) pour les douleurs. Vous pouvez dire adieu aux spasfon, doliprane, et autres médicaments foireux pour vous débarrasser des douleurs !

En revanche, pour l’acné et la rétention d’eau, auxquels je suis sujette, je n’ai hélàs pas constaté d’effet.

Allez, petit récapitulatif :

Points positifs

  • Ne contient aucun médicament, ou produit périssable
  • Vegan et Zéro Déchet
  • Facile à transporter dans le sac « au cas-où »
  • Pratique et facile à mettre
  • Discret
  • Très efficace pour les douleurs !!!
  • ROSE À PAILLETTES bon sang !!!!!!!

Points négatifs

  • Difficile à trouver en France (il faut le prendre sur internet)
  • Le prix à qui est très vite rentabilisé, au final
  • Pas de résultats à ce jour sur l’acné et la rétention d’eau pour moi 😦

VERDICT : Je suis CONQUISE !! Les filles sérieusement, FONCEZ ! 😀

Voici un lien Amazon si vous voulez tenter l’expérience 🙂

N’hésitez pas à me dire si vous aviez déjà entendu de cette solution, si ça vous intrigue, si vous comptez l’essayer, ce que vous en avez pensé, toussa toussa ❤

Bisous bisous !

Mousse au chocolat à l’avocat CRUE

img_3958

Hello les amis !

Comme vous le savez peut-être, j’ai récemment changé mon petit déjeuner pour qu’il soit adapté à mon alimentation de sèche. L’objectif étant, bien entendu, d’avoir un minimum de glucides, ainsi qu’un maximum de protéines et de lipides. Du coup, en ce moment, je mange du tofu brouillé + un avocat.

Sauf que voilà… L’avocat au petit dej, c’est HARDCORE. Franchement je vous jure, je suis une grosse grosse fan de l’avocat… Mais à jeun franchement c’est impossible pour moi !

J’ai donc dû ruser pour trouver une astuce qui me permette de le tolérer ! J’ai songé à faire un guacamole, mais pareil, un truc aussi salé au petit dej, bof bof.

PUIS, j’ai trouvé, tout à fait par hasard, une recette de mousse au chocolat à l’avocat passer sur facebook ! Et là, grosse révélation: il fallait que j’essaye d’en faire une version high fat low carbs ! Après quelques tentatives, voici la recette que j’ai réussi à adapter; elle est:

  • High fat low carbs (Quasi ZÉRO GLUCIDES !!!!!!)
  • Crue
  • Vegan
  • Sans gluten, bien évidemment
  • Facile et rapide, et ça, c’est important !

Ingrédients

Pour une personne

  • 1 gros avocat (ou 2 petits) BIEN MÛRS (j’insiste sur ce point)
  • 2 cuillères à soupe de poudre de cacao crue (ou, au moins, non sucrée)
  • 1 cuillère à soupe de xylitol, ou de l’édulcorant de votre choix (voire plus si besoin)
  • De la vanille en poudre
  • 100mL de lait végétal (ou crème de soja, yaourt de soja, ce que vous avez quoi !)

Instructions

Mettez tous les ingrédients dans un mixeur. Personnellement, je les mets dans un saladier et utilise un mixeur plongeant.

Ensuite, fouettez la préparation avec un batteur électrique.

Voilà, c’est fini.

C’était compliqué hein ? 😉

J’aime bien rajouter plein de toppings, comme des graines (chanvre, chia, tournesol, courge), de la noix de coco râpée, des amandes, ou encore des éclats de fèves de cacao cru.

IMG_3956.jpg

Bien entendu, si vous n’avez pas de restrictions alimentaires vis-à-vis de l’absorption des glucides, vous pouvez vous faire plaisir en mettant les ingrédient de votre choix (genre vous lâcher sur du chocolat fondu ou du sucre). Cette version est vraiment adaptée à une alimentation de sèche (ou de régime). Bien entendu, c’est moins savoureux qu’une mousse au chocolat avec du sucre du beurre et du chocolat fondu hein ! Il faut pas s’attendre à un dessert « pâtisserie », mais plus voir ça comme un dessert archi sain qu’on peut se permettre sans culpabiliser quand on a envie de sucré.

N’hésitez pas à me donner votre avis sur cette recette, et me taguer sur les photos de vos réalisations si vous essayer la recette.

Bisous les amis !

Recette de Pancakes #Healthy

img_3928

Hello les amis !

Aujourd’hui je partage avec vous ma recette de pancakes Healthy préférée, avec seulement 3 ingrédients ❤

  • Archi facile et rapide
  • Ultra saine
  • Allégée en glucides
  • Vegan, bien entendu !
  • Et aussi, zéro déchet !

img_3929

Ingrédients

  • 1 banane
  • 250g de flocons d’avoine
  • 400mL de lait végétal (celui de votre choix)

Oui, c’est tout. Pas de farine, pas de levure, pas de sucre.

Si vous le souhaitez, vous pouvez aromatiser cette base neutre (c’est mon cas). Je rajoute en général:

  • De la cannelle en poudre
  • De la vanille en poudre
  • Du xylitol
  • De la noix de coco râpée
  • Ou encore des pépites de chocolat, des brisures de framboises, etc. Laissez libre cours à votre imagination !

C’est parti pour les instructions !

1) Réduire les flocons d’avoine en poudre

J’utilise mon blender, dans lequel je mets les floncons d’avoine secs. L’objectif est de les réduire en poudre, pour faire une « farine ».

Je verse ensuite les flocons d’avoine dans un saladier.

2) Ecraser la banane

J’utilise une fourchette pour écraser la banane en purée. Je l’ajoute ensuite aux flocons d’avoine dans le saladier.

3) Rajouter le lait végétal

J’en ajoute seulement la moitié (200mL), puis j’utilise un fouet électrique pour bien mélanger la préparation. Ensuite, j’ajoute l’autre moitié du lait végétal, puis je re-mélange avec le fouet.

Voilà, c’est tout pour la pâte, pas besoin de temps de repos, on peut directement passer à la cuisson des pancakes !

J’utilise de l’huile de coco pour graisser la crêpière (ou la poêle), ensuite je mets l’équivalent d’une demie louche par pancake.

Je les retourne lorsque la pâte fait de petites bulles.

Et voilà, c’est tout !

img_3934

Vous pouvez les manger nature, ou rajouter les toppings de votre choix ! Je vous partage mon idée de topping préférée (pas healthy du tout, j’annonce !) :

Beurre de cacahuètes – Nocciolata !!! ❤  Ca a un goût de Snickers, c’est à se rouler par terre !

N’hésitez pas à me dire si vous avez testé cette recette, si vous l’aimez, quels sont vos toppings préférés, etc. Si vous faites des photos, n’hésitez pas à me taguer dessus sur Instagram ou Facebook pour que je vois vos réalisations ! 🙂

Bisous les amis, régalez vous bien !

Petite présentation en bonne et due forme

12604814_863627373756642_6176085321335146979_o-2

Hello les amis !

Ouais je sais, on ne se connait pas encore trop, voire même pas du tout si vous ne me suivez pas sur Instagram ou Youtube. Mais si vous avez atterri ici, vous êtes forcément cool ; du coup, je vous aime bien. Donc « les amis » est de rigueur.

Moi, c’est Alex, ou « Fancy Karma » sur les réseaux. Je suis une fille de 25 ans qu’on pourrait définir comme un cocktail de choses qui ne vont pas du tout ensemble. Genre, je suis une geek (eh ouais, je bosse dans l’informatique), passionnée de trucs girly comme la mode et le makeup, végane, écolo, fan de cassages de ventre (junkfood for the win), qui écoute du métal, fait du yoga et de la muscu.

Ouais je sais, ça fait un peu WTF dit comme ça x)

Bon sinon, pourquoi je fais ce blog ?

En gros, j’ai envie de partager plein de trucs avec vous. Dans mon entourage, ou même sur insta, on me demande souvent comment je fais tel ou tel truc.

À la base, j’avais créé une chaîne YOUTUBE pour faire ça. Mais à vrai dire, j’ai grandement sous-estimé le temps, la motivation et l’investissement que demande cette activité. Entre le tournage où il faut avoir la foi de se faire un ravalement de façade pour avoir une tête présentable, l’éclairage qui doit pas être trop pourri, sinon l’image est vraiment vilaine, et pire que tout … LE MONTAGE !

Franchement, en ce moment je n’ai ni l’envie, ni la motivation de passer autant de temps pour un rendu que je trouve au final médiocre (non mais c’est quoi cet air coincé ?!). Je ne dis pas que je ne referai pas de vidéos, mais je préfère, pour le moment, le format blog, plus facile à mettre à jour pour moi.

Bon ok, le racontage de vie c’est bien mignon, mais ça y est j’ai fini, j’en arrive à l’essentiel :

Qu’y aura-t-il sur ce blog ?

Des choses que j’aime, et que j’ai envie de partager avec vous. Des recettes, des DIY, des astuces bio, vegan, zéro déchet, des bon plans makeup ou mode, et pourquoi pas aussi des articles axés sur la muscu et la nutrition x)  AH, et aussi, des coups de gueule, parce qu’il faut l’avouer, je suis quand même une sacrée rageuse !  Je prévois aussi de poursuivre #How2Vegan.

#How2Vegan, c’est quoi ?

C’est un « concept » (LOL la blague) que j’avais lancé à la base sur ma chaîne youtube. En gros, l’idée, c’est de vous expliquer comment « véganiser » son quotidien. Je vous ferai un article dédié pour vous parler de ça plus en détails, parce que cet article de présentation commence à devenir un peu long.

Du coup, sur ces belles paroles, je vous dis à très vite pour mon premier vrai article !

Bisous les amis !